Nouveaux articles

A lire également

Bientôt la fin de la limite des 100ml en bagage cabine ?

Les voyages aériens pourraient connaître une révolution majeure avec l’introduction de nouveaux scanners permettant d’abolir la règle des 100 ml pour les liquides en cabine. Actuellement testés dans plusieurs aéroports à travers le monde, ces dispositifs promettent non seulement de simplifier les contrôles de sécurité, mais aussi de rendre les déplacements plus confortables et écologiques.

Origines de la limitation des 100 ml : sécurité avant tout

Depuis 2006, les passagers ne sont autorisés à transporter que des liquides en contenant individuel de 100 ml maximum, jusqu’à un total de un litre. Cette mesure a été mise en place après qu’une tentative d’attentat ait montré les risques liés au transport de grandes quantités de liquides dangereux.

Un contexte historique de mesures anti-terroristes

L’imposition du seuil de 100 ml faisait partie d’un ensemble de décisions visant à renforcer les mesures de sécurité contre les menaces terroristes. Les autorités ont cherché à limiter les possibilités pour les individus malintentionnés de masquer des explosifs ou d’autres substances dangereuses dans leurs bagages de cabine.

La technologie au service de la fluidité et de la sécurité

Grâce aux scanners de tomodensitométrie (CT), similaires à ceux utilisés en imagerie médicale, il est désormais possible d’identifier les liquides potentiellement dangereux sans avoir à les sortir des bagages. Ces appareils fournissent des images tridimensionnelles détaillées avec rotation à 360 degrés, facilitant ainsi l’analyse approfondie du contenu des bagages.

Des atouts indéniables

  • Analyse précise des contenus grâce à des algorithmes sophistiqués.
  • Diminution des temps d’attente aux contrôles de sécurité.
  • Réduction des déchets plastiques par l’abandon des flacons jetables.
  • Économie réalisée en pouvant apporter des boissons de l’extérieur.

Vers une adoption mondiale : tests et implémentations

Plusieurs aéroports européens et internationaux commencent déjà à mettre en œuvre cette nouvelle technologie. L’objectif est de déployer ces scanners à grande échelle dans un futur proche, selon les résultats des tests en cours.

État des lieux en Europe

  • France  : L’aéroport Orly teste ces scanners depuis octobre 2023, avec un déploiement prévu dans tous les terminaux par 2024.
  • Allemagne  : Munich expérimente ces dispositifs depuis début 2024, avec une généralisation prévue d’ici 2025.
  • Pays-Bas, Espagne, Italie, Finlande  : Des tests similaires sont effectués dans des aéroports comme Amsterdam, Eindhoven, et Helsinki.

Perspectives internationales

En dehors de l’Europe, des tests sont également en cours au Canada où l’autorité canadienne de la sûreté du transport aérien planifie de lancer un appel d’offres. Au Royaume-Uni, tous les aéroports doivent adopter ces scanners d’ici juin 2024, selon The Guardian. Aux États-Unis, bien que l’adoption soit encore partielle, certains grands hubs prévoient de suivre cette tendance.

De nouvelles perspectives pour les voyageurs

Deux avantages principaux attendent les voyageurs avec l’introduction de ces scanners : gain de temps et réduction des coûts. La possibilité de laisser les liquides et les appareils électroniques dans les bagages lors des contrôles accélère largement le processus. De plus, les passagers peuvent s’éviter les dépenses souvent exorbitantes des boutiques duty-free en apportant leurs propres provisions.

Impact écologique positif

Outre le confort accru pour les voyageurs, cette innovation technologique devrait également avoir un impact environnemental significatif. En effet, la possibilité de transporter des contenants plus volumineux pourrait mener à une diminution notable de l’utilisation de petits flacons en plastique à usage unique.

Conclusion : une évolution inéluctable vers plus de commodité

L’avènement de ces nouveaux scanners représente donc une avancée technologique majeure pour l’industrie de l’aviation. Entre promesses de rapidité, sécurité accrue et bénéfices écologiques, cette initiative a toutes les chances de se généraliser rapidement. Pour les voyageurs fréquents, cela signifie moins de stress et plus de liberté lors des déplacements.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Plus de conseils